Linkedin
Réflexions

Différentes facettes de soi réunies par le tai chi

Tai chi - Style Chen - différentes facettes - Blog d'Eric Caulier

Différentes facettes rassemblées en un tout cohérent nommé tai chi chuan favoriseraient-elles la réunification ?

Explorer nos différentes facettes

Le taijiquan est une technique remarquable d’exploration et de réconciliation de nos différentes dimensions.
Depuis sa création, notre École s’est constamment appliquée à approfondir les diverses facettes du taijiquan. Biomécanique du geste, physiologie respiratoire et imagination opérante se côtoient. Les méthodes de transmission traditionnelle cohabitent avec celles s’inspirant de recherches en sciences cognitives.

Une série de rencontres déterminantes

Des rencontres déterminantes ont balisé régulièrement mon cheminement.  Il semblerait donc qu’il n’y ait pas de hasard, mais seulement des rendez-vous. Jusqu’à l’âge de 20 ans, j’avais découvert et exercé les différentes facettes de moi-même dans des disciplines séparées. Puis j’ai rencontré le taijiquan. J’ai surtout rencontré des “hommes vrais” vivant leur reliance au travers de cet art merveilleux. Ma route a d’abord croisé celle de l’aventurier James Holland. Ensuite, j’ai rencontré l’énergéticien Paul Schmitt. Finalement j’ai reçu l’enseignement du professeur Men Hui Feng. Le juge Lavandy, tel Confucius, m’a montré l’importance de l’éthique vécue. Toute ma démarche a été soutenue par l’âme de notre École de tai chi : Georgette Methens-Renard.

Affirmer son identité

Au fur et à mesure des années, notre École a développé sa spécificité et affirmé son identité : liens avec la source, rigueur dans la pratique et dans l’enseignement, convivialité, approche transdisciplinaire intégrant science et tradition.
L’engagement de notre Ecole, son sérieux et la qualité de sa pratique sont maintenant reconnus : grades chinois, formation dans le cadre universitaire, promotion de mémoires en kinésithérapie, recommandation par des médecins et par des psychothérapeutes, publications, etc.

Au vu de la sincérité et de l’authenticité de notre démarche, des professionnels de haut niveau nous ont aidés gracieusement pour notre communication : logo, base line, site internet, gestion du changement, etc. Nous n’avons pas les moyens financiers de nous offrir ce type de service.
Le tai chi chuan réunit en un tout cohérent différentes facettes. Des gestes de combat effectués au ralenti améliorent la santé et développe l’empathie. Toutefois, le taijiquan est universel parce qu’il parle avec des images primordiales.

Retisser du lien

Odin craignait que ses deux corbeaux, “Pensée” et “Mémoire”, ne se perdent. Dans notre dissociété atomisée, nous perdons tout autant la mémoire que notre aptitude à penser. Des pratiques comme les nôtres peuvent aider les individus hypermodernes que nous sommes à redevenir davantage acteur de leur vie.
Même si tous les jours, on nous vante les mérites de l’individualisme forcené, la nature de l’être humain est de tisser du lien social. De fait, la relation à l’autre est une nécessité vitale. En plaçant la convivialité comme valeur fondatrice, notre École de tai chi chuan réaffirme l’importance du sens de l’humain. Cette qualité était la plus importante aux yeux de Confucius. Chaque année, le festin de notre fête nous ré-initie à ces deux vertus capitales du repas : acte d’amour et communion de tous les cœurs.

Édito revu Espace Taiji n° 64

Crédit photo : Almereca