Linkedin
Analyse mouvements

Le coq d’or Sun – Forme des 10 postures de tai chi

coq d'or Sun

Le coq d’or Sun développe tout d’abord l’équilibre. Cette posture plus exigeante montre en effet le niveau d’intégration des principes du tai chi chuan qui est essentiellement équilibre en mouvement. Le pratiquant est conscient de sa base d’appui. Dans cette position, celle-ci est réduite à une plante de pied. Son axe corporel est à la verticale de sa base d’appui. L’enseignant veille particulièrement à ce que l’axe des hanches et celui des épaules soient bien horizontaux.

le coq d'or Sunle coq d'or Sun le coq d'or Sunle coq d'or Suncoq d'or Sunle coq d'or Sun

Le coq d’or Sun : description

Le genou monte par :

  • l’extension de la jambe d’appui
  • l’étirement de la colonne vertébrale
  • la traction du coude
  • la respiration
  • l’imagination.

Tout d’abord, la flexion des jambes n’est pas forcée. Ensuite, l’extension de la jambe d’appui n’est pas complète. Le genou et le coude sont en fait alignés – comme reliés par un fil imaginaire – tandis que la main protège l’oreille. L’autre bras est légèrement arrondi et les doigts sont pointés vers le sol. Le regard fixe en outre un point à l’horizon.

Le coq d’or Sun : compléments

Dans un premier temps, le pratiquant répète la technique d’un seul côté, puis de l’autre. Ensuite, lorsqu’il ressent l’unité du geste, il alterne le coq d’or à gauche et à droite. De cette manière, l’adepte incorpore les fondements techniques ainsi que les sensations corrélées. Pour nombre d’élèves qui ne pratiquent que la forme (enchaînements de mouvements), le coq d’or est souvent un mouvement avec un équilibre précaire de même que les coups de pied.

Beaucoup d’enseignants reproduisent la pédagogie utilisée dans les parcs en Chine. Le professeur effectue en fait plusieurs fois l’enchaînement de mouvements sans explications. Les élèves suivent. Cette approche possède néanmoins ses limites. Beaucoup de personnes décrochent sans avoir réellement ressenti ce qu’est le tai chi chuan et les bénéfices qu’il peut apporter.

Mon professeur à la BUPE (Beijing University of Physical Eduction), le maître Men Hui Feng, a créé une pédagogie inspirée de la transmission traditionnelle du xingyiquan (voie du corps et de l’esprit). Une première série d’exercices permet de se familiariser avec les principes. Une deuxième série – celle présentée ici – vise à les appliquer dans quelques techniques. Lorsque les élèves éprouvent des difficultés, les mouvements des jambes sont répétés séparément, puis ceux des bras et enfin les mouvements du corps entier. Cette approche nécessite une excellente compréhension du geste de la part de l’enseignant.

Pour approfondir

Crédit photo : Almereca