Linkedin
Analyse mouvements

Repousser le singe Wu – 1ère des 8 techniques fondamentales

repousser le singe Wu

Repousser le singe Wu est la première technique d’un ensemble de 8 techniques. Ces 8 techniques fondamentales représentent en fait la deuxième étape de la progression pédagogique utilisée dans notre École. Après avoir découvert les principes du tai chi chuan dans le style étudié au travers des 5 exercices, l’élève les met ensuite en oeuvre dans les techniques les plus représentatives.

repousser le singe Wu repousser le singe Wu repousser le singe Wu repousser le singe Wu repousser le singe Wu repousser le singe Wu repousser le singe Wu repousser le singe Wu repousser le singe Wu

Repousser le singe Wu : description

Démarrer avec le mouvement d’ouverture, ensuite prendre la balle. La balle est plus fermée que dans le style Yang. En Wu, les paumes se trouvent au niveau du coude de l’autre bras. En Yang, les paumes sont en face l’une de l’autre. Le fait que le tronc soit penché vers l’avant permet de donner des coups de tête. Il faut donc pouvoir se protéger de ces attaques. C’est la raison d’être de la main la plus haute dans la prise de la balle. Celle-ci protège le visage. Le mouvement des mains en “repousser le singe” est identique au “brosser le genou et pousser”. En style Yang, l’index de la main qui pousse pointe vers le ciel. En style Wu, c’est le creux entre le pouce et l’index (la gueule du tigre) qui indique la verticale.

Repousser le singe Wu : compléments

Dès cette première technique, l’élève génère sa poussée à partir du sol. Lorsqu’il tourne son bassin vers la gauche, il met davantage de poids dans le pied gauche. L’élève plus avancé sera attentif au trajet de l’énergie. Celle-ci se développe dans la jambe, est guidée par la taille et s’épanouit dans la main. Le pratiquant perçoit bien l’accumulation de la force dans une jambe, comme un ressort qui se comprime puis se détend. Il veille à engager sa hanche au moment opportun. Enfin, il ouvre son épaule, étend son bras et inverse la courbe de son poignet. L’adepte avancé passe des métaphores mécaniques (ressorts) aux métaphores organiques. Les bras et les jambes deviennent des tuyaux dans lesquels le fluide vital s’écoule.

Pour approfondir