Linkedin
Analyse mouvements

Réunir la Terre et le Ciel – Qi gong Yang

Réunir la Terre et le Ciel - Qi gong Yang - Eric Caulier

Réunir la Terre et le Ciel est en fait l’objectif de la tradition taoïste. Réunir la Terre et le Ciel, c’est-à-dire la matière et l’esprit est l’une des thématique majeure de nombre de traditions. Par contre, notre modernité est caractérisée par la volonté de tout séparer. On peut dire qu’elle est diabolique (dans le sens étymologique).

Wuji et salut - Qi gong Yang Réunir la Terre et le Ciel - Qi gong Yang - Eric Caulier  Réunir la Terre et le Ciel - Qi gong Yang - Eric Caulier

Réunir la Terre et le Ciel – Qi gong Yang : introduction

Le mouvement “réunir la Terre et le Ciel” est, en outre, le mouvement d’ouverture et de fermeture dans toutes les formes de tai chi chuan. La version ici présentée est celle du style Yang de tai chi chuan. Il fait partie du wu gong, un sytème de qi gong familial. Les pieds sont séparés à la largeur des épaules. Les bras et les jambes sont naturellement tendus (posture wuji). Monter les mains à la hauteur et à la largeur des épaules. Descendre ensuite les mains à la hauteur du ventre. Le pratiquant répète le cycle d’extension et de flexion des bras et des jambes en les synchronisant. Les flexions et les extensions ne sont pas forcées. La lenteur et la continuité alliée à la détente que permet cet exercice favorise la circulation du souffle dans le corps entier.

Réunir la Terre et le Ciel : compléments

Lors du mouvement, les paumes des mains sont parallèles au sol. À la fin de la descente, les mains sont en face du champ de cinabre inférieur (centre énergétique primordial dans la tradition chinoise). C’est également le centre de gravité du corps. L’énergie se rassemble dans le centre et lors de la montée s’étend vers les cinq extrémités. Les 2 pieds, les 2 mains et le sommet de la tête constituent les cinq extrémités du corps. Ce sont cinq portes par lesquelles l’énergie rentre à l’intérieur du corps et en sort vers l’extérieur.

Lors du mouvement “Réunir la Terre et le Ciel”, j’introduis la méthodologie de la voie du corps et de l’esprit (xingyiquan). Les trois arcs du corps (jambes, bras et tronc)  qui accumulent et libèrent de l’énergie sont progressivement synchronisés. Il s’agit des trois coordinations extérieures. Le pratiquant coordonne ensuite les trois dynamiques intérieures : la respiration, l’imagination et le flux. L’étape finale vise à synchroniser les trois coordinations extérieures et les trois dynamiques intérieures. Cette pratique extrêmement simple amène à mobiliser l’ensemble de ses ressources de façon harmonieuse.

Pour approfondir

Crédit photo : Almereca