Linkedin
Lectures

Traité d’Alchimie et de Physiologie Taoïste – Catherine Despeux

traité d'Alchimie

Introduction

Écrit à la fin du XIXe siècle par le maître taoïste Zhao Bichen, ce traité expose de façon claire les techniques psychophysiologiques exprimées d’ordinaire en symboles alchimiques difficiles à déchiffrer. (…)

Le but de ces pratiques (…) il s’agit d’harmoniser la réalité quotidienne et le divin, d’être à l’écoute du ciel afin d’assurer un cours paisible à son destin 4ème de couverture.

Extrait pp. 85-88

De même il y a culture de trois passes pour l’obtention de l’immortalité. La première passe est la sublimation de l’essence et sa transformation en souffle, la deuxième passe est la sublimation du souffle et sa transformation en énergie spirituelle, la troisième passe est la sublimation de l’énergie spirituelle et son retour à la vacuité.

Dans le texte de Zhao Bichen comme dans l’alchimie intérieure en général, l’adepte est tantôt le siège de la sublimation, tantôt l’image du macrocosme avec les mouvements duquel il s’harmonise, pour finir par être créateur, et pour ainsi dire parturiant. Cet accomplissement de l’oeuvre de la nature par l’adepte, exprimée symboliquement par les thèmes de la cuisson, de la “révolution céleste” et de l’enfantement, se retrouve à travers des symboles analogues dans l’alchimie occidentale. Il nous a paru intéressant d’exposer ici quelques exemples de cette continuité des structures symboliques. (…)

  • description du résultat (…)
  • rythmes précis calqués sur les rythmes de la nature (…)
  • parallèle entre macrocosme et microcosme (…)
  • la forme même de la révolution céleste (…)
  • deux natures réconciliées (…) cela s’appelle la conjonction.

Retrouvez ce livre ici