Linkedin
Analyse mouvements

Wuji et salut : posture extérieure, attitude intérieure

Wuji et salut - Qi gong Yang

Description de Wuji

« Wuji » signifie « sans extrêmes ». C’est, en fait, l’état de chaos indifférencié qui précède la création. Wuji est par conséquent à l’origine de Taiji. On peut donc dire que Taiji émane de Wuji. Chaque forme commence et se termine par la posture Wuji.

Wuji se pratique les pieds joints ou séparés à la largeur des épaules. Les genoux et les coudes sont souples. Ces articulations ne sont donc pas « verrouillées ». Certains disent par exemple : « les jambes et les bras sont naturellement tendus ». Le tronc est droit. La respiration est ample et naturelle. Le regard est posé au loin. L’esprit se vide.

Wuji : indications complémentaires

En se détendant et en se vidant, le pratiquant se rend disponible. Il est ainsi « prêt à tout et éventuellement à rien ». Le passage de Wuji à Taiji fait également écho à la cosmogonie chinoise. C’est une invitation à entrer en contact avec la matrice de tous les possibles et à progressivement s’ordonner intérieurement. Le débutant atteint d’abord cet état de manière fugitive, après des mois de pratique, à la fin de la séance. L’étudiant confirmé, s’installe dans cet état de cohérence avant de faire le moindre geste. S’exercer régulièrement à la posture Wuji (attitudes intérieure et extérieure) de manière plus ou moins prolongée accroît la conscience et la présence.

Salut

Nombre d’enseignants des arts martiaux chinois ouvrent et ferment le cours par le salut.

Wuji et Salut - Variante 1 - Qi gong Yang

Ce geste symbolique évoque l’entrée dans un espace/temps différent. C’est une sorte de « mini rituel de passage ». Il résume les principes clés de la pratique et de la transmission. Le pratiquant est ancré et stable. Vertical, il est un trait d’union entre Terre et Ciel. Les bras délimitent un cercle. Le poing représente la polarité Yang et la paume la polarité Yin. Réunis (paume enveloppant le poing), ils forment le Taiji. Les élèves sont en ligne : chacun doit trouver sa place dans le groupe. L’enseignant et les élèves se saluent mutuellement. La transmission réclame le respect et s’effectue dans les deux sens. Le professeur forme les élèves tout autant que les élèves forment le professeur. La reconnaissance réciproque favorise le sentiment d’appartenance à une communauté de pratique et de valeurs.

Pour approfondir

Crédit photo : Almereca