Linkedin
Lectures

L’essence des arts martiaux internes – Jerry Alan Johnson

essence

Introduction

Ce livre présente les méthodes des écoles internes des arts martiaux chinois. Il existe deux attitudes face à ces entraînements : la première consiste à en faire mystère et à les promettre aux seuls élèves avancés. Cette manière de procéder autrefois traditionnelle est devenue une façon habile d’attirer les “clients” ou de cacher les propres carences du professeur ; la seconde attitude consiste à les dénigrer en les faisant passer pour des affabulations orientales. Ce point de vue réducteur abaisse le Tai Chi Chuan et les arts internes chinois au rang de simples sports, occultant ainsi toute la richesse de cette voie de développement personnel p. 9. 

Extrait p. 123-124

Vérités cachées sur l’entraînement de l’énergie

Pour atteindre un niveau maximum de santé et de guérison, ou de développement martial et de compétences dans l’art du combat, il faudrait qu’il y ait un équilibre total entre l’entraînement interne et externe. Si vous ne travaillez que sur les compétences internes (méditations, visualisation et méthodes d’entraînement de Chi Kong), votre corps externe manquera de résistance physique et se fatiguera facilement; de même, si vous vous entraînez uniquement dans le but d’acquérir des compétences externes (formes martiales et techniques de combat), vous gagnerez en force physique et en endurance, mais il vous manquera l’énergie interne nécessaire pour accéder à des niveaux supérieurs de conscience et de développement émotionnel, ainsi que la force interne pour combattre la maladie, les blessures et autres désordres internes. 

La pratique des arts internes a pour but d’intégrer l’entraînement interne et externe en vue de créer un équilibre structurel et une harmonie permettant au corps de jouir d’un niveau maximum de performances. Pour l’entraînement énergétique (Chi) il est important de se fixer un but précis (…).

À ce stade, il est très important de vous mettre en garde contre le risque de devenir excessif dans la poursuite d’une sensation énergétique particulière. Ces sensations ne sont que des sous-produits de l’entraînement correct et ne doivent pas constituer le but initial. 

essence

Retrouvez ce livre ici