Linkedin
Analyse mouvements

Faire des plis dans le pan du manteau – Forme des 10 Sun

relever le pan du manteau

Faire des plis dans le pan du manteau correspond à la séquence “saisir la queue de l’oiseau” dans le style Yang. Dans les deux cas, c’est un ensemble de quatre techniques/énergies. Dans les formes longues, cette séquence se présente juste après l’ouverture et revient à diverses reprises comme le refrain d’une chanson. Les énergies de “pousser”, “tirer”, presser” et “repousser” constituent en outre le fondement du travail avec partenaire.

En traduisant par “relever le pan du manteau”, l’imaginaire nous emmène dans les duels des films de kung fu. Avant de commencer à combattre, les deux protagonistes relèvent le pan de leur vêtement. Au-delà des combats spectaculaires, le kung fu/gong fu est avant tout une voie de connaissance et de maîtrise de soi. Le manteau symbolise également la protection. Tel l’ermite du tarot, le pratiquant avancé soulève le pan de son manteau afin de dévoiler sa lumière intérieure.

faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteauforme des 10 Sun faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteau forme des 10 Sunfaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau faire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteaufaire des plis dans le pan du manteau

Faire des plis dans le pan du manteau : description

Le pratiquant fait d’abord un pas latéral en décrivant un cercle autour du genou avec la main avant. Puis, il avance en poussant à hauteur de l’épaule avec l’autre main. Ensuite, il tire vers l’arrière. Puis, il presse en face de la poitrine. Le pratiquant s’assoit enfin sur la jambe arrière, dévie sur le côté et repousse. La mobilité caractéristique du style Sun transparaît de manière éclatante dans cette séquence. À chaque technique, l’élève passe d’une jambe sur l’autre. Ce mouvement avant-arrière se réalise avec le pied mobile qui accompagne à chaque fois d’un demi-pas.

Faire des plis dans le pan du manteau : compléments

Les pas accompagnés accroissent l’amplitude des gestes et augmentent leur dynamique. Néanmoins, les bases d’appui se réduisent. Conserver l’équilibre, la détente, la continuité et la fluidité dans ces conditions requièrent une extrême précision. La pratique du style Sun procure ainsi une compréhension fine et une perception claire des trajectoires. De plus, elle développe une conscience aiguisée des synergies entre les différentes parties du corps.

En pratiquant de longues heures avec Men Hui Feng en cours particulier ou en groupes très restreint, j’ai profité de sa maîtrise sur divers plans :

  • imiter son geste extérieur extrêmement précis
  • sentir, comprendre et reproduire les dynamiques intérieures
  • être corrigé avec la main
  • être initié à l’art des micro-ajustements

Baigner dans l’environnement proche d’un artiste qui a consacré sa vie à en faire une oeuvre d’art (gong fu) est une expérience unique.

Pour approfondir

Crédit photo : Almereca