Linkedin
Réflexions

Une pratique adaptée au confinement

Début mars, je rédige mon édito pour l’Espace Taiji 115 Des lois humaines aux lois universelles : apprendre la justesse. J’y aborde la question de la conciliation des règles et des libertés … question cruciale dans la période de confinement que nous vivons aujourd’hui dans plusieurs pays européens. Pour contenir les forces chaotiques d’une « nature déchaînée », nos dirigeants ont mis en place des lois exceptionnelles. Le taijiquan nous apprend à concilier les contraires dans une dynamique fécondante. 

Je rappelle dans cette courte réflexion que la première démarche de la justesse en action est d’abord de refaire l’unité en soi. 

Chaque crise recèle en elle-même une/des opportunité(s). En pleine ère du temps accéléré, nous voici enjoints à ralentir. Nous qui vivions dans l’extériorisation, nous voici invités à l’intériorisation. Lorsque nous nous retrouvons seul ou dans notre noyau familial, plus besoin de paraître, nous pouvons être davantage qui nous sommes. 

Pour beaucoup, ces contraintes (rassemblements interdits, télétravail, déplacements limités, etc.) sont terribles. Par une conversion du regard caractéristique du taijiquan, elles peuvent devenir la porte d’accès à une démarche sur soi amenant davantage de liberté intérieure et d’autonomie. 

Depuis que nos cours existent, c’est-à-dire depuis plus de trente ans, tous les témoignages des pratiquants convergent. La pratique du taijiquan leur a procuré divers bénéfices au niveau de leur santé, de leur équilibre et de leurs relations avec les autres. Ces bienfaits se sont démultipliés à partir du moment où ils ont commencé à pratiquer chez eux en complément de leur pratique dans les cours/stages. Certains ont commencé cette pratique personnelle dès les premiers cours, d’autres ont attendu trois mois, une année ou plus. Pour nombre d’entre eux, cela a pris plus d’une décennie. 

La caractéristique principale de notre École est sa pédagogie exceptionnelle : incorporation des principes via les 5 exercices, intégration de ces principes dans les 8 techniques principales, combinaison de ces 8 techniques dans un enchaînement de 10 postures avant d’aborder l’étude de formes plus complexes. Nous ne nous contentons pas de montrer, nous expliquons comment cela fonctionne. 

Nous offrons en plus divers supports (vidéos, articles, revue, livres, blog) pour faciliter l’apprentissage et l’approfondissement des diverses formes, styles et facettes de cet art de vie. Fait unique : une grande partie de ces supports est en accès libre. Nombre de nos pratiquants les utilisent régulièrement. D’autres, pris par le rythme effréné de la vie, n’ont pas eu/pris le temps de creuser la question. Aujourd’hui, le contexte vous offre la possibilité de vous poser, de prendre le temps de faire les choses et de les faire dans la joie. 

Pour ceux qui n’en connaissent que le nom, les liens ci-après vous permettent de découvrir les multiples facettes de cet art de vie.  Cette gestuelle équilibrée et équilibrante permet de vivre autrement les diverses crises qui s’amplifient mutuellement. Si l’envie vous prend, vous pourriez même essayer de pratiquer les gestes de base par vous-mêmes : pas besoin ni de matériel, ni de vêtements spécifiques ; un espace de quelques mètres carrés suffit. La caractéristique essentielle du tai chi chuan va complètement à l’encontre de nos habitudes. Le plus important n’est pas de réaliser des performances, mais de se mettre à l’écoute de son ressenti et de respecter impérativement ses limites. Celui qui ne force rien peut tout.

Pour une sensibilisation aux divers aspects du taijiquan et de notre approche en particulier, surfer sur notre site https://www.taijiquan.be/

Pour (re)lire notre revue Espace Taiji : https://www.taijiquan.be/espace-taiji/

Pour commander l’un de mes livres : http://ericcaulier.mystrikingly.com/

Je vous rappelle qu’Approches traditionnelles et scientifiques du tai chi chuan -Pour répondre aux défis contemporains est en accès libre : https://www.taijiquan.be/ebook.pdf

Pour pratiquer chez soi, deux références essentielles : 

Les élèves de Tournai ont demandé des « capsules audio ». Georgette s’y est mise. Si cela vous intéresse, vous pourrez y entendre sa voix posée, porteuse, chaleureuse et très certainement l’un ou l’autre de ses éclats de rire caractéristiques de son entrain.  Paul de Bruxelles ainsi qu’une élève de Soignies propose de pratiquer chez soi, au jour et à l’heure du cours : une bien belle façon de se relier dans le subtil par la pensée. 

La véritable maîtrise passe par l’implication personnelle et la ré-appropriation. Les premiers pas vers l’autonomie sont toujours difficiles. Lorsque l’on est en route, en chemin vers soi-même en fait, la joie est immense … mais aussi indescriptible, c’est une expérience à vivre. La situation que nous traversons nous en donne l’opportunité. 

Afin de faciliter ce type d’implication nouvelle pour certains, nous avons décidé de créer une plateforme d’échanges pour nous entraider mutuellement en partageant nos difficultés, nos astuces, nos ruses, nos joies. 

Personnellement, j’approfondis certains aspects de ma pratique, je lis, j’écris, j’échange par courriels. J’en profite pour avancer dans la conception d’une série de 5 ouvrages sur les formes et les applications dans les 5 styles de taijiquan. Ceux-ci complèteront ceux sur les fondamentaux. 

Prenez soin de vous et de vos proches. 

Bonne retraite à tous. 

Très chaleureusement 

Éric